Naima BATEL
Naima BATEL

Algérie – le rédacteur en chef du site Algérie Part, Abdou Semmar, a balancé sa source au sein du FCE aux enquêteurs dans l’affaire en diffamation dans laquelle il est accusé.

La wali d’Alger, zoukh poursuit Mohamed Abderrahmane Semmar, alias Abdou Semmar, pour son article intitulé « Zoukh et les appartements luxueux des Annassers : les liaisons dangereuses… ». Après s’être longtemps abstenu, Abdou Semmar a fini par révélé sa source qui lui a fourni les documents diffusés dans l’article.

Il s’agit, selon ses aveux , de Naima Batel, chef du département communication du Forum des chefs d’entreprise (FCE). Celle-ci, âgée d’une soixantaine d’années, aurait envoyé par mail des documents relatifs à la coopérative immobilière « Bordj Essahel », accusée dans l’article incriminé d’avoir offert des appartements de luxe à plusieurs hauts cadres.

Dans le Procès-verbal d’audition, il est précisé que les enquêteurs ont pu confirmer, en accédant à la boîte mail de l’accusé, que ladite fonctionnaire du FCE a bien envoyé les documents en question. Acte individuel ou ordre hiérarchique, Naima Batel y répondra dans le cadre du complément d’enquête ordonné hier par le juge près le tribunal de Bir Mourad Raïs.

1 COMMENTAIRE

  1. La vérité finie par éclater au grand jour il s’agit d’un journalisme d’investigation ;alors peut on reprocher un délit de fonction a mr le wali ????? nul ne peut se prévaloir de sa faute;

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here