la présidence
la présidence

Le secrétaire général de la présidence de la République Habba El Okbi a déclaré qu’« Il n’y aura pas de report des élections présidentielles », cette déclaration vient pour démentir l’intention de Abdelkader Bensalah de reporter les échéances.

Les déclarations de Habba El Okbi, confirment que les pratiques, sous le règne de Bouteflika, de la présidence n’ont pas changé, ou les conseils des personnalités politiques sont ignorés , à instar de l’ancien président de la chambre basse de l’APN, Abdelkader Ziari et l’avocat Miloud Ibrahimi.

Ces deux personnalités nationales, qui ont été invitées par Bensalah, à la conférence nationale, ont insisté sur la nécessité d’un reporte des élections présidentielles, du fait qu’une élection en juillet ne garantissait pas un scrutin propre et que de toute façon, et que le peuple algérien n’en voulait pas. .

La présidence de la République, ne veut pas d’un scrutin transparent où le « Hirak » pourrait s’imposer comme acteur à travers une ou des formations politiques, et que l’élection du 4 juillet ne peut donc que profiter aux partis FLN et RND, lesquelles opèrent actuellement à des changements à l’intérieur de ces partis, qui ne vise en réalité qu’à donner l’illusion d’une transformation positive.

Cette politique n’est vouée qu’à l échec, si l’élection est maintenue, on risque d’assister le 4 juillet prochain, à des millions de personnes manifestes. Où il sera quasiment impossible de mener des campagnes électorales dans un climat tendu.

Les forces de la contre-révolution semblent miser sur les manœuvres traditionnelles telles que la question identitaire, les lutes idéologiques et les extrémistes de tout bord pour casser le mouvement. Ils espèrent un essoufflement et un pourrissement durant le mois de Ramadhan.

3 Commentaires

  1. le maintien de cette élection organisée par les tenants du système rejeté par le peuple risque de créer le désordre et mettre en danger la sécurité du pays face a la colère légitime du peuple qui ne cesse de réclamer un changement radical et l assainissement des rouages de l Etat et les méthodes de la gestion opaque de ses ressources.l urgence implique de doter le pays d une personnalité nationale pour mener la transition .

  2. ENCORE UNE RECRUE NOMMÉ  » Habba El Okbi  » QUI VEUT DÉFIER LE PEUPLE PAR CETTE DÉCLARATION INCENDIAIRE , JE PENSE QUE CES PERSONNES SONT POUR LA FITNA .

  3. Ceux qui ont tuer le Président BOUDIAF ne sont toujours pas démasquer. Il voulait assainir l’état de cette mafia politico financière qui a fait appel à lui pour son honnêteté en tant qu’un vrai ancien MOUDJAHID qui n’a rien demander après l’indépendance en sachant pertinemment que le peuple sera entièrement d’accord.
    Le Mr propre qui sera choisi par le peuple risquera le même sort tant l’assassinat de Mr le président BOUDIAF n’aura pas été élucider et les complices mis hors d’état de nuire à nouveau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here