Saïd Bouteflika Toufik et Tartag
Saïd Bouteflika Toufik et Tartag

Said Bouteflika, frère et conseiller de l’ex-président de la République, Abdelaziz Bouteflika, ainsi que le Général du Corp d’Armée Mohamed Mediene, dit Toufik, et le général major Athmane Tartag, alias Bachir, anciens patrons des renseignements, ont comparu aujourd’hui par-devant le procureur auprès du tribunal militaire de la 1er Région Militaire, à Blida, pour répondre aux accusations « atteinte à l’autorité de l’armée » et « complot contre les institutions de l’état ».

Les trois accusés ont été placés en détention provisoire. Ils sont accusés d’atteinte à l’autorité de l’armée et de complot contre les institutions de l’état.

Pour mémoire, le 30 mars, le chef d’État-Major de l’ANP, vice ministre de la Défense, Ahmed Gaïd Salah avait révélé la tenue d’une réunion secrète à laquelle Said Bouteflika, Toufik et Tertag ont participé.

صور وقوف السعيد بوتفليقة والجنرال توفيق والجنرال طرطاق أمام المحكمة العسكرية بالبليدة

صور وقوف السعيد بوتفليقة والجنرال توفيق والجنرال طرطاق أمام المحكمة العسكرية بالبليدة

Posted by Journal el Bilad on Sunday, May 5, 2019

4 Commentaires

  1. C’est une affaire entre le commandement militaire et les deux EX généraux et aussi said. Mais autrement le plus important n’est pas réglé comme le souhaite le peuple Algérien à savoir un changement plus radical du pouvoir et son système par une transition transparente et effectif celle qui instaure l’Etat de droit.

  2. Gaïd règle ses comptes avec tous ceux qui se mettent sur sa route vers le pouvoir suprême.Mais pourquoi jeter en prison un industriel qui peut aider l’Algérie à s’industrialiser par la création de richesses et d’emplois?Gaïd comme Bouteflika sont là en réalité pour les intérêts de leurs clans loin de ceux de l’Algérie et de son peuple.Y en a marre de ces gouvernants autoproclamés qui sabotent l’économie du pays pour des buts inavoués.

  3. -G. Salah est en posture d’inconstitutionnalité avec ses fonctions de Chef d’Etat Majore de la Défense Nationale, en l’absence du portefeuille de vice Ministre de la Défense et du gel de  » Droit  » de la constitution depuis la démission de l’ex Président de la Republique.
    -Le Président par »intérim »dispose du seul « pouvoir » de gerer les affaires »courantes » pour mener les « élections » a termes ,sans décider des hautes affaires de l’Etat qui ne sont pas de son « ressort » du fait du « gel « immédiat » de la constitution en l’absence d’un Président de « juré » nommé par le Peuple.
    -De ce fait, G. Salah « anticipe » illégitimement a régler ses « comptes » , en prenant partiellement faits et causes avec le Peuple , qui « exige » l’instauration d’une 2 eme Republique , débarrassée de tous le système « précédent », ce qui change du « tout » au tout »…!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here